Heure Sainte, Jeudi 3 janvier 2019

Heure Sainte, Jeudi 3 janvier 2019 /

Méditations avec Sainte Gertrude de Helfta (13ème siècle)

Exposition du Saint-Sacrement

Chant : Seigneur Jésus tu es présent

 [1]
Seigneur Jésus, tu es présent dans ton Eucharistie,
Dans cette hostie nous t’adorons et nous te magnifions.
Toi qui es Dieu, toi qui es Roi, tu nous as tout donné.
Tu es le Christ, tu es l’Agneau immolé sur la croix.
Dans ta passion tu as porté chacun de nos péchés.
Ton sang versé nous a lavés et nous a rachetés.

Parole de Dieu

Marc 14

Ils parviennent à un domaine du nom de Gethsémani, et il dit à ses disciples : "Restez ici tandis que je prierai." Puis il prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à ressentir effroi et angoisse. Et il leur dit : "Mon âme est triste à en mourir ; demeurez ici et veillez." Etant allé un peu plus loin, il tombait à terre, et il priait pour que, s’il était possible, cette heure passât loin de lui. Et il disait : "Abba (Père) ! tout t’est possible : éloigne de moi cette coupe ; pourtant, pas ce que je veux, mais ce que tu veux ! " Il vient et les trouve en train de dormir ; et il dit à Pierre : "Simon, tu dors ? Tu n’as pas eu la force de veiller une heure ? Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation : l’esprit est ardent, mais la chair est faible."

Méditation

Le soir du jeudi saint, Notre-Seigneur apparut à sainte Gertrude dans l’état lamentable où il était le soir de ce jour à la veille de sa mort. Elle le voyait passer cette journée dans les suprêmes angoisses de l’agonie. Il était instruit, lui la Sagesse éternelle du Père, des moindres détails de son cruel supplice ; il était préparé pour la souffrance comme fils délicat de la plus délicate des vierges. Aussi subissait-il à toute heure les craintes et les épouvantes de l’agonie, les gestes convulsifs et les teintes livides de la mort, comme s’il en avait ressenti les amertumes à chaque instant.
Prière (Sainte Gertrude)
O Jésus, cache-moi dans la plaie de ton Cœur très aimant… A Toi, unique amour de mon cœur, je m’offre en sacrifice, pour ne plus vivre que pour Toi. [Toi qui vis et règne pour les siècles des siècles. Amen.]

Silence

Chant : C’est par tes souffrances

 [2]
R. C’est par tes souffrances, Seigneur, que nous sommes sauvés !
C’est pour nous que le Christ a souffert,

Il nous a montré le chemin, afin que nous marchions sur ses traces.

Parole de Dieu

Luc 22

Alors lui apparut, venant du ciel, un ange qui le réconfortait. Entré en agonie, il priait de façon plus instante, et sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang qui tombaient à terre. Se relevant de sa prière, il vint vers les disciples qu’il trouva endormis de tristesse, et il leur dit : "Qu’avez-vous à dormir ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation." Tandis qu’il parlait encore, voici une foule, et à sa tête marchait le nommé Judas, l’un des Douze…

Méditation

Gertrude éprouva dans son âme le contrecoup de toutes ces angoisses ; elle en ressentit une telle compassion, que si son cœur eût eu la puissance de mille cœurs, elle l’eût consacré tout entier ce jour-là à compatir à un Dieu si doux et si aimable. Elle éprouva aussi dans son cœur de violents battements provoqués par le désir, par l’amour et par les angoisses de la mort ; ces battements allaient frapper tour à tour le Cœur sacré de Jésus, le charme et le bonheur du sien. Elle se sentait à chaque instant près de défaillir sous leur violence.

Prière (Sainte Gertrude)

Forme mon cœur sur le modèle du Tien, pour que je puisse marcher selon ton bon plaisir… Par la plaie de ton Cœur, ô mon très doux Sauveur… [Toi qui vis et règne pour les siècles des siècles. Amen.]

Silence

Chant : C’est par tes souffrances

 [3]
R. C’est par tes souffrances, Seigneur, que nous sommes sauvés !
Lui qui n’a pas commis de faute, il ne s’est trouvé en sa bouche aucun mal.

Parole de Dieu

Hébreux 5
C’est lui qui, aux jours de sa chair, ayant présenté, avec une violente clameur et des larmes, des implorations et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé en raison de sa piété, tout Fils qu’il était, apprit, de ce qu’il souffrit, l’obéissance…

Méditation

Alors le Seigneur dit (à Gertrude) : « Cet amour enflammait mon Cœur, aux jours de ma vie mortelle, lorsque j’endurais les angoisses, les tribulations et les amertumes de la passion et de la mort ; aujourd’hui que je suis devenu immortel, c’est en ton cœur qu’il s’enflamme, parce que ton cœur s’est ému de compassion pour mes angoisses et mes amertumes. Aussi je te donne tout le fruit de ma sainte passion et de ma précieuse mort, pour augmenter ta gloire éternelle. J’ajoute encore une autre faveur à cause de ta compassion : partout où sera adoré le bois de la croix qui a servi à mon supplice, ton âme recevra en même temps le fruit de cette compassion intime qu’en ce jour tu m’as témoignée. Une autre faveur encore : quelque prière que tu m’adresses, je la ferai toujours tourner à mon bon plaisir et à bonne fin. »

Prière (Sainte Gertrude)

Transperce mon cœur du dard de ton amour, afin qu’il ne puisse plus contenir les biens terrestres, mais qu’il soit seulement régi par Toi. [Toi qui vis et règne pour les siècles des siècles. Amen.]

Chant : Tantum Ergo

 [4]
Tantum ergo Sacramentum
Veneremur cernui !
Et antiquum documentum
Novo cedat ritui !
Præstet fides supplementum
Sensuum defectui !
Genitori Genitoque
Laus et jubilatio,
Salus, honor, virtus quoque
Sit et benedictio !
Procedenti ab utroque
Compar sit laudatio . Amen .

Bénédiction du Saint-Sacrement – Louanges divines – Salve Regina

Silence

Chant : Ô prends mon âme

 [5]
Ô prends mon âme, prends-la, Seigneur, et que ta flamme brûle en mon cœur,
Que tout mon être vibre pour toi, sois seul mon maître, ô divin roi.
R. Source de vie, de paix, d’amour, vers toi je crie, la nuit et le jour,
Guide mon âme, sois mon soutien, remplis ma vie, toi mon seul bien.

-----------

[1Paroles : M.-F. Penhard, M. Penhard–Musique : Charles –Eric Hauguel–Chants de l’Emmanuel

[2Paroles : Domaine public–Musique : Père André Gouzes o.p. © Editions de l’Abbaye de Sylvanès

[3Paroles : Domaine public–Musique : Père André Gouzes o.p. © Editions de l’Abbaye de Sylvanès

[4Paroles et musique : Liturgie Catholique Romaine Version musique : Chants de l ’ Emmanuel (M. Wittal)

[5Paroles et adaptation française : H.Arnera .Musique : Tradition Hébraïque (N° 151)